La petite histoire

La petite histoire

Au 140, on a le goût du pain et ça se sent. Savourez-y plus de 30 sortes de pains qui varient au gré des jours et des saisons. Pains spéciaux, au levain, biologiques, aux céréales, fruits secs, graines, chocolat blanc, Comté, noix, olives, figues…

 

On y aime aussi les bons produits, avec des tartes aux fruits de saison, des viennoiseries au beurre de Poitou-Charentes, des cakes, millefeuilles, éclairs…

 

Le 140, c’est d’abord la recherche de la qualité dans la simplicité. Nous mettons un point d’honneur à tout fabriquer de A à Z avec des produits de qualité. Aucun produit de revente n’y est proposé.

 

Pour permettre cet artisanat de qualité, 12 à 15 personnes y travaillent chaque jour.

“Il faut laisser le temps au temps”

est l'autre devise à laquelle le 140 est fidèle
  • Nous privilégions un pétrissage lent, des pains spéciaux sur levain, des ingrédients de saison, une cuisson au four à bois pour les pains de taille importante.
  • Nous ne proposons aucun produit de revente, tous nos produits sont fabriqués sur place.
  • Chaque jour, nous vous proposons des produits de base simple, mais de qualité, sans produits chimiques, conservateurs, ni améliorants.

Au milieu des années 60 Anne-Marie et Pierre Demoncy les parents de Laurent Demoncy viennent travailler à la boulangerie.
Après quelques années d’activité, le couple reprend l’affaire à son nom en 1983.

C’est en 77 que Jean-Claude Vergne et Laurent Demoncy se rencontrent. Jean-Claude, chef pâtissier vient d’arriver à la boulangerie pour y travailler et Laurent y traîne ses fonds de culotte.
Il faudra attendre 85 pour qu’ils commencent à travailler ensemble. À cette époque, Laurent projette un tour de France des pâtissiers, 3 mois avant de partir à l’armée. Le destin en aura décidé autrement puisqu’il rencontre celle qui deviendra sa femme et ses projets de tour de France ne se concrétiserons pas. Il se fixera alors à la boulangerie. En 95 Laurent et Jean-Claude s’associent.

Laurent, toujours à l’affut de nouvelles méthodes ou d’anciennes techniques oubliées, profite de ses voyages et rencontres à travers la France pour dénicher une recette du terroir, une technique oubliée. Ainsi la tourte Auvergnate du 140 lui a été transmise directement par un vieux boulanger lors d’un séjour en Auvergne. C’est aussi au travers de livres, de stages, d’essais divers, auprès de boulangers à la retraite, qu’il recréé et remet au goût du jour d’anciennes recettes et façons de faire. Ainsi il découvre, recherche, innove, toujours dans le respect de la tradition mais sans hésiter à utiliser les outils et techniques de notre époque.

Cette passion pour les procédés oubliés, il la tient peut-être de son père, Pierre Demoncy, qui en 83, à une époque où tout le monde faisait de la baguette, voulant fabriquer le pain qu’il aimerait manger, se met à faire du pain au levain. Pour ce faire, il recherche d’anciens procédés et retrouve des farines de meule particulières. Pour la petite histoire, le levain utilisé aujourd’hui est celui créé par Pierre Demoncy à partir de raisin sauvage.

Jean-Claude Vergne et Laurent Demoncy

Désirant développer un artisanat de qualité, le 140 n’est lié à aucun meunier particulier. Vous n’y trouverez  pas de baguette affiliée, car nous voulons rester libre de choisir le meilleur de chaque meunier pour vous proposer des recettes uniques et authentiques. Aucune farine n’y est ainsi préparée à l’avance, nous faisons sur place nos propres assemblages à partir de différentes farines et de leur personnalité originale.

En 2001 la baguette 140 obtient le prix de la meilleure baguette de Paris et livrera ainsi l’Elysée pendant une année.

Elle en a depuis reçu d’autres, comme le 2ème prix au concours du Croissant de Paris.

Pin It on Pinterest